Spectateur ou acteur ?


Vous passez une grande partie de votre temps à rechercher les moyens pour subvenir à vos besoins vitaux : habitat, nourriture, santé, loisirs etc.
Êtes-vous satisfait de votre style de vie ?
Êtes-vous satisfait de votre rémunération ? 
Avez-vous le sentiment de maitriser votre vie ? 
La plupart des gens que je rencontre on un revenu inférieur à leurs besoins ou à leur niveau de satisfaction et certains au contraire manque de temps.
La majorité d'entre nous travaillent par obligation, par habitude ou par nécessité. Et même lorsque nous choisissons notre métier, ce sont encore les autres qui décident de notre rémunération (nos clients ou notre patron).

Vous êtes vous déjà demandé s'il était possible de renverser la vapeur ?

La fin du plein emploi
Les mutations brutales de notre environnement économique plongent un grand nombre de personnes dans l'incertitude. Nous ne sommes pas certains de garder un emploi ou de faire un chiffre d'affaires suffisant. Le chômage, la concurrence et les évolutions des habitudes de consommation obligent de plus en plus d'organisations à revoir leur politique de production sans pour autant apporter à leur collaborateurs plus de sécurité . L'automatisation, l'arrivée de l'informatique et la mondialisation ont contribué à transformer notre environnement économique et à désintégrer le marché de l'emploi. Sans possibilité de retour en arrière. 
Dans ces conditions, comment faire pour assurer votre sécurité financière ?

L'éducation financière un droit
Comme nous avons appris les bases de la lecture, de l'écriture ou du calcul. Nous devrions tous bénéficier d'une véritable l'éducation financière afin de comprendre le monde dans lequel nous évoluons. Grâce à quelques principes clefs et des compétences simples, accessibles et reproductibles par tous, il est possible contrôler ses sources de revenus.
Née dans les années 30 et enseignée depuis les années 90 aux États Unis, l'éducation financière reste encore confidentielle en France, mais ne devrait pas tarder à connaître son heure de gloire. Quelques petit malins se sont emparés de l'idée pour proposer des "formations" sur internet pour devenir millionnaire en un clignement d'oeil !
Soyons sérieux 2 minutes, parler d'argent est déjà suffisamment difficile alors inutile de faire du boniment !

Que recherchez-vous ?
Qu'avez-vous planifié pour les 5 ou 10 prochaines années ou pour votre retraite ? Le problème est, que la plupart des gens ne font pas de plan de vie.
Ce n'est pas une question de catégorie sociale, ni de formation, ni même une question de culture. C'est tout simplement que nous faisons souvent comme nous avons vu nos parents faire et dans très peu de famille, il est coutume de parler d'argent et de planifier son avenir. Je ne sais pas si cela est bien ou pas, je constate simplement que ceux qui ont un plan réussissent mieux que ceux qui n'en ont pas.
Lorsque j'interroge mon entourage ou mes clients sur la façon dont ils préparent leur avenir, les deux réponses qui reviennent le plus souvent sont 1. Ils ne font rien par manque de temps, 2. ils ont la croyance qu'on ne peut pas influencer ce qui arrive dans la vie. Donc ils voient venir au jour le jour et se contentent de régler les détails de la vie courante : vacances, études des enfants, paiement des factures et des crédits, etc…

Spectateur ou Acteur ?
Vous avez le choix entre deux attitudes : Subir "la vie" telle qu'elle est proposée à la majorité des gens ou décider vous-même de ce que sera votre futur. Dans les deux cas cela risque de s'avérer difficile. Dans le premier cas vous êtes certain de ne pas avoir la vie que vous voulez mais vous serez "comme tout le monde", au risque d'en souffrir psychologiquement (déprime, dépression, stress, épuisement psychique) dans le second cas vous devrez faire des efforts pour changer vos habitudes, acquérir de nouveaux comportements, aller là ou personne ne va mais où à coût sur l'herbe est non seulement plus verte mais plus abondante. Là aussi il y a un prix à payer : le travail, la solitude voire même le rejet. Etre différent n'est pas très apprécié, c'est ainsi il faut juste le savoir.

Maîtriser les différents secteurs de sa vie et notamment ses finances est un réel apprentissage. La condition indispensable pour y arriver est déjà d'être conscient que vous êtes fragile financièrement.

Vous souhaitez faire le point sur votre situation ?
A très vite !
Jenny-Jo, Votre Coach

Vous pensez que ce contenu pourrait-être utile à d'autre ? N'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux

Etre stupide coûte cher !

What is More Expensive...
Being Financially Uneducated?
Or Being Stupid?*

Traduction : * Qu'est-ce qui est plus cher ... Être financièrement inculte ? Ou être stupide

C'est par cette phrase provocatrice que Robert T. Kiyosaki introduit son programme de coaching financier.
Je n'en ai d'abord pas cru mes yeux, puis je me suis rendu à l'évidence pour passer à l'action dans le domaine financier il faut vraiment que les gens comprennent que chaque jour passé à se comporter sans rien changer à leurs habitudes leur coûte effectivement très cher !

L'éducation financière est un domaine largement répandu et enseigné aux Etats Unis depuis plus de 50 ans. Un des pionniers en la matière, Napoleon Hill publiait en 1966 son Best Seler " Réfléchissez et devenez riche". Il semble que pour les américains l'incapacité à connaitre les leviers de la richesse soit assimilé à de la bêtise. Robert T. KIYOSAKI  affirme franchement : " Rester dans une situation financière désastreuse alors qu'il existe des solutions pour s'en sortir est une bêtise". Je ne serai pas aussi directe, mais j'avoue qu'il est fort étonnant pour moi de croiser chaque jour des personnes qui se plaignent de leur situation financière en accusant : le gouvernement, les étrangers, la mondialisation, les capitalistes, le patronat, j'en passe et des meilleurs et qui ne se remettent pas en question une seule seconde. 

Savez-vous que ce n'est pas la crise pour tout le monde ? 
Il y a même des gens qui en ce moment même gagnent des fortunes ?
L'éducation financière n'est pas valable pour tout le monde. Si vous avez décidé volontairement de vivre en marge de la société, alors vous n'avez pas besoin de développer vos compétence en matière financière. Si êtes rentier ou vivez en compagnie d'une personne immensément riche là non plus l'éducation financière sera de peu d'utilité. Cette situation ne concernant qu'un tout petit pourcentage de la population je me suis longuement demandé ce qui poussait les gens à ne rien faire. La réponse est simple : Notre système est fait pour que vous demeuriez financièrement inculte !
Pire, les experts de la finance, n'ayant aucune éducation financière, parlent sous un angle de vue qui n'ai plus en phase avec notre réalité économique.
Le discours longtemps tenu était que pour relancer l'économie il fallait relancer la consommation. Ce dispositif fonctionne très bien, pour l'état (qui empoche les taxes à la source avec la TVA) et les multinationales. Mais pour vous est-ce que consommer plus met plus d'argent sur votre compte bancaire ?
L'éducation financière favorise d'une certaine manière le développement durable en vous recommandant de réfléchir, par exemple, sur : 
1. Votre mode de consommation : jetable  ou durable ? Effet de mode ou fonction ? Écologique ou polluant ?...
2. Qui vous souhaitez enrichir : Les grandes compagnies ? Les artisans ? Les créateurs ? Les producteurs ? Votre entourage ? Vous ?
3. Comment créer de nouveaux revenus ?
Etc...

Ce sont des questions importantes auxquelles , malheureusement, peu d'entre-nous sont habitués à se poser ! Et si en plus vous ne vous sentez pas l'âme d'un entrepreneur ou que vous n'avez aucune idée de ce que vous pourriez faire d'autre comme métier, vous devez certainement vous sentir accablé dans une société où les possibilités professionnelles semblent se réduire.

Les solutions existent !
Comme il a fallu à la génération, née après 1945,  apprendre à se servir d'un ordinateur, nous devrons apprendre comment gagner de l'argent autrement. Et c'est l'objet de l'éducation financière : permettre aux gens de créer des flux d'argent rentrants et de maîtriser les flux d'argent sortants. Nous sommes habitués à dépenser alors que nous sommes complètement ignorant sur les différentes façon de gagner - en toute légalité -  d'importantes sommes d'argent !

Êtes-vous prêt créer votre propre écosystème financier ?
N'attendez pas que les circonstances de la vie vous y obligent, préparez votre avenir financier maintenant.
A très vite !

Le conseil de Jenny-Jo, Coach financier :

Evaluez les risques qui pèsent sur vos finances : 

1. Combien avez-vous de sources de revenus ?
1 source ? 2 sources ? 3 sources ? 4 sources ? 5 sources ou plus ?
2. Identifier vos sources de revenus
- Salaire : régulier et/ou petit boulots
- Honoraires (travailleur indépendant, free lance)
- Indemnités (retraite, famille, chômage)
- Bénéfices (commerciaux ou non commerciaux)
- Dividendes, rentes, loyers
Oeuvres artistiques ou droits d'auteur : livre, musique, peinture…
3. Calculer le montant de vos charges mensuels
4. Quel est le montant de votre épargne disponible ?
5. Calculer votre exposition au risque : 
100/nombre de sources = risque financier
- 1 source de revenu, vous êtes exposé à 100%, si vous perdez votre job vous risquez gros ! Vous devriez sérieusement vous pencher sur ce sujet et créer une deuxième source de revenu
- 2 sources, avec un taux de 50%, combien de temps pourriez vous tenir avant de retrouver une nouvelle activité ?
- 3 sources, 33% de risque, c'est mieux. Bravo vous utilisez, déjà (sans le savoir ?) un des principes de l'éducation financière !
- 4 sources avec un taux de 25% c'est très bien, attention tout de même à vos dépenses mensuelles et à votre réserve disponible. 
6. Pendant combien de mois pourriez-vous vivre sans percevoir aucun revenus ?
épargne disponible : charges mensuelles = nombre de mois
(épargne divisée par le montant des charges)

En France ce chiffre est en moyenne de 3 mois. Êtes-vous dans la moyenne ? Au dessus ? ou au dessous ?

Que vous inspire ces informations ? 
Souhaitez vous approfondir ce sujet ?
N'hésitez pas à poser vos questions par mail en toute confidentialité : j-ecris@jenny-jo.com ou
Inscrivez vous pour un consultation "J'ai mal à mes finances" pour réaliser votre bilan financier personnel et mettre en place une stratégie financière.






Devenez financièrement intelligent !




Les médias se sont emparés du sujet, les petits boulots sont plus que jamais à l'honneur. Ménage, repassage, travaux à domicile, livraison de journaux, vide dressing, location entre particuliers, etc… Nous sommes abreuvés d’émissions et de reportages montrant des Français en train de tenter de résoudre leurs problèmes financiers.

C’est plutôt une bonne nouvelle, me direz-vous ? Oui et Non ! La bonne nouvelle c’est que la « faim » justifiant les moyens, la plupart des gens sont conscients que pour gagner plus d’argent il leur faut faire quelque chose « de plus ». La mauvaise nouvelle c’est que pour y parvenir, ils emploient la pire des manières !

Avant d'aller plus loin, je voudrais vous expliquer une chose fondamentale : Gagner de l’argent n’a rien à voir avec le fait de travailler plus. Et c’est cette phrase qui fait toute la différence. La plupart des gens sont conditionnés depuis l’enfance (nous avons vu nos parents faire la même chose) et nous sommes persuadés, tout particulièrement en France, que :
  1. L'argent se gagne durement et « à la sueur de notre front »,
  2. Vous devez d’abord payer vos factures avant de penser à utiliser votre argent pour vos projets,
  3. Il n'y a que les "pourris" qui ont de l'argent ou qui aiment l'argent !

Il existe en chacun de nous, une peur viscérale de ne pas honorer ses dettes et très souvent une des premières objections à l’éventualité d’un changement de comportement financier  est le tristement célèbre : « Il faut bien que je paye mes factures ».

Pour sortir de vos problèmes financiers il vous faut avant toute chose commencer par réfléchir !
  1. Si vous payez chaque mois tous vos fournisseurs ou vos dettes et que vous finissez le mois à 0 ou à découvert, comment pouvez-vous mettre de l’argent de côté ou faire des projets d’avenir ?
  2. Si vous affectez l’argent gagné uniquement à vos dettes ou à des dépenses de confort, à quel moment trouverez vous les moyens financiers pour investir dans un projet durable ?

L’éducation financière est là pour stimuler votre intelligence  en vous permettant de réfléchir à la façon dont vous allez pouvoir résoudre vos problèmes d'argent.  Plutôt que de continuer à avoir l'attitude réflexe du type « je touche mon salaire/je paye mes factures et ensuite je me lamente car je n’ai plus d’argent ». Vous allez commencer à avoir une véritable relation avec votre argent. Vous en bavez pour le gagner alors pourquoi le donner sans prendre le temps de "communiquer" avec lui ? 

Je ne vous dis pas de ne pas honorer vos factures, je préconise de réfléchir pour déterminer quelle est la meilleure stratégie à adopter pour sortir de l’engrenage infernal du « manque d’argent » dans lequel se trouve la plupart des gens.

Devenir financièrement intelligent c’est décider de mettre chaque mois de l’argent de côté pour un projet réel : achat de stock, formation, stage, investissement, cagnotte pour un plus gros projet. Réservez votre argent pour des choses qui vont prendre de la valeur avec le temps, au lieu de le dépenser en objets de consommation courante. Résistez aux sirènes qui vous disent chaque jours que vous serez plus heureux si vous dépensez plus. Une chose est sûr, les actionnaires, eux, sont vraiment heureux et vous remercient en sortant régulièrement de nouveaux produits  !!!

Ce n’est pas seulement le montant que vous épargnez qui est important c’est aussi la durée pendant laquelle vous le faites.
Exemple :
- Vous épargnez 100€/ mois pendant 20 ans à 2%
Total 29 739€
- Vous épargnez 200€/mois pendant 20 ans à 2%
Total 59 479 €

Avec une simple différence de 100€ par mois vous bénéficiez d'un capital qui passe du simple au double, alors que l’effort d’épargne n’est pas "démesuré".

Imaginez que ces fameux « petits boulots » soient utilisés pour créer votre épargne au lieu de rembourser vos dettes ?
Vous commencez à voir de quoi je veux parler ?
Même mettre moins de 100€ de côté chaque mois est l'apprentissage d'une bonne habitude. En imaginant que vous ayez commencé à mettre de l’argent de côté depuis votre première année de travail. Combien de capital auriez-vous aujourd’hui ? Et qu’en feriez vous ?
Vous me direz ce n’est pas en mettant 100€ de côté chaque mois que vous risquez de devenir riche, certes ! Mais en ne mettant rien de côté vous avez la certitude de rester pauvre.

A vous de choisir !

Le conseil de Jenny-Jo, votre Coach financier : 
  1. Faîtes votre budget mensuel (dépenses/Recettes), dans un carnet ou sur un feuille que vous pouvez facilement emporter avec vous.
  2. Faire la liste de vos projets (court/moyen/long terme) : vacances, études des enfants, immobilier, retraite. 
  3. Chiffrez ces projets et indiquez à quelle date vous souhaiteriez les réaliser.
  4. Mettez chaque mois une partie de vos revenus de côté. Vous pouvez commencer par 3%, 5%, l'idéal étant 10%.
  5. Réactualisez régulièrement vos fiches "budget" et "projets" afin de coller à votre réalité du moment et de saisir la moindre occasion pour alimenter financièrement la partie "projets".
  6. Consultez un professionnel pour vous aider à construire votre stratégie financière. Un gestionnaire de patrimoine ou un coach financier peut vos aider à y voir plus clair
  7. Formez-vous et informez-vous, de la même manière que vous avez appris à conduire ou à vous servir d'un ordinateur vous devez augmenter vos compétences pour vous en sortir financièrement.