Bienvenue dans un monde qui change !

France, jeudi 25 juin 2015 
Les images d'actualité nous montre un pays où brûlent … quelques pneus incendiés par les taxis en colère. Le débat fait rage sur le plan politique et judiciaire pour savoir comment mettre un terme à Uber Pop, une application qui permet à Mr Toulemonde de devenir chauffeur occasionnel. Les taxis s'insurgent contre cette concurrence qu'ils considèrent déloyale, et les chauffeurs d'un jour revendiquent leur droit au travail, fût-il précaire ou plutôt temporaire.

Blog Les nouveaux coachs
Jenny-Jo Delblond, Coach financière fondatrice de Talents Uniques, conceptrice des ateliers Excellence4 A Job et Excellence4 Business, pour développer votre confiance professionnelle et vous aider à gagner de l'argent différemment 


Bienvenue dans un monde qui change !
La toute première fois que j'évoquais ce sujet, en 2008, dans l'un de mes articles :"De la révolution industrielle à la révolution individuelle", je m'étais alors interrogée sur la place de l'Homme dans la relation au travail. Puis au fil du temps et de mes rencontres, je fis deux constats majeurs :

1. De plus en plus de personnes se retrouvent au chômage malgré un degré de qualification élevé. Ce constat est encore plus alarmant chez les jeunes diplômés. En effet, ceux-ci se croient promis à une carrière prestigieuse,  compte-tenu de leur niveau d'étude, et ils découvrent avec effroi, que non seulement personne ne les attend, mais que trouver un travail prend les allures de la quête du Graal*.

2. Le nombre de personne créant leur entreprise va croissant pour pallier à la pénurie et à la précarité de l'emploi. Malheureusement, nous avons été formé pour devenir des employés modèles et pas des business Man ou women. Résultats des courses, malgré des heures de boulot englouties dans le travail, la majorité d'entre nous peine à se payer.

Crise, mondialisation, délocalisation, surpopulation... Bref le constat est là et les ex grandes puissances sont touchées de plein fouet par le chômage galopant auquel personne n'a su trouver de remède.
Les solutions sont pourtant sous nos yeux mais nous ne parvenons pas à les voir, car notre schéma de pensée est basé sur des principes obsolètes véhiculer par l'école de Jules Ferry, qui aurait dû devenir l'école de Steeve Jobs, pour être en adéquation avec nos réalités du moment.
Le monde à profondément et irrémédiablement changer ces 5 ou 10 dernières années. Vous souvenez vous des tous premiers téléphones portables ? Pour ceux qui l'on vécu, ce fût une véritable révolution. Regardez autour de vous, aujourd'hui nous sommes à l'ère du mobilenaute. Nous avons vécu sans le (sa)voir une vraie révolution technologique. Notre mode de vie et de consommation en sont directement influencés. J'ignore si c'est bien ou pas, c'est juste un fait. Gérer ses activités ou son entreprise à partir de sa tablette ou de son smartphone est devenu une chose tout à fait naturel.
Pendant ce temps là nos 55 000 taxis professionnels voudraient que des milliers (que dis-je des millions) d'usagers des transports attendent bien sagement aux arrêts de taxis, alors qu'ils leur est si facile de choisir via leurs applications préférées les services dont ils ont besoin au quotidien.

Changer ou mourir ?
Nos chers amis taxis ont-ils vraiment le choix ? Peut-on maintenir les monopoles ou les avantages de certains alors qu'une grande majorité de français ignorent de quoi leur lendemain sera fait ?
Combien de chômeurs devrons-nous attendre avant que les politiques, que les économistes ou les organisations institutionnelles se penchent réellement sur cette question de l'évolution du travail et de la création de nouveaux modèles afin de permettre à chacun de trouver des solutions pour vivre décemment ? Les solutions existent, mais l'organisation actuelle de notre société et de notre économie ne stimule ni l'innovation ni le changement. Pourtant les initiatives privées ici et là montrent que l'on peut concilier les valeurs du travail avec le bien-être, la réussite et l'enrichissement personnel.

L'éducation financière un droit pour tous
À chacun son combat, le mien sera de permettre au plus grand nombre de comprendre le monde dans lequel nous sommes afin de pouvoir en saisir toutes les opportunités au lieu de ne voir que les difficultés. Dans ce monde l'état ne pourvoira pas à tous nos besoins, mais les individus pourrons vivre en accord avec leurs principes dans un respect mutuel. Je vous arrête tout de suite, j'ai déjà entendu le couplet sur le fait que je sois trop idéaliste et tout le tintouin. Je ne cherche pas à convaincre les gens qui ne souhaitent rien changer, je m'intéresse à tous ceux qui ont des projets et qui souhaitent les développer avec la bonne vision et de bons outils. L'éducation financière répond en partie à cette problématique en rendant les personnes responsables et autonomes sur la gestion de leurs flux financiers : création d'activités et de sources de revenus, dépenses, création d'actifs, etc… Cela paraît un peu technique mais c'est vraiment simple et compréhensible quelque soit votre niveau de qualification. L'école de demain devra également préparer nos enfants à pouvoir exercer plusieurs métiers, non pas pas défaut, mais par choix, ainsi qu'apprendre à gérer toutes leurs activités de manière rationnelle pour faire face à leurs engagements financiers et surtout avoir la capacité de préparer leur avenir.

J'ai toujours considéré que le travail salarié avait quelque chose d'incohérent : 
Pourquoi passer une grande partie de  notre vie à nous former, pour travailler afin d'enrichir d'une autre personne que nous ? Visiblement on nous a tellement bien vendu "ce concept" que personne ne se révolte et tout le monde trouve normal de donner sa vie en échange d'une (maigre) rémunération. Ok, il faudra toujours des gens dans les commerces ou les administrations, mais franchement, vous ne pensez pas que vous avez vous aussi des choses importantes à dire ou à partager avec les autres ? Et si vous aviez une baguette magique quel serait votre style de vie idéal ?
Si vous en avez marre de faire régulièrement la queue au Pôle Emploi ou de postuler pour des boulots alimentaires, allez-y franchement : Arrêtez de chercher du boulot pour devenir le patron de votre vie. Vous aussi vous le valez bien ! Il a de la place pour tout le monde, nous sommes de plus en plus nombreux sur Terre il a y besoin de plus de produits et de services et beaucoup d'entre nous souhaitons une consommation plus rationnelle afin de préserver notre environnement et notre bien-être. 

Votre contribution pourrait-être déterminante
Vous avez un rêve que vous avez peut-être laissé dans un petit coin de votre tête ou sur un cahier au fond d'un tiroir secret. Pensez-vous que les cromagnon auraient pu imaginer un jour que des hommes se déplacent dans des machines volantes ? Que nous le voulions ou non, l'histoire de l'Humanité s'écrit avec des règles nouvelles, de nouvelles attentes et de merveilleuses perspectives pour chaque nouvelle génération. Alors ne vous laissez surtout pas submerger par le pessimisme ambiant et relevez le défi de construire une vie où la précarité n'a pas sa place. Pour cela vous avez juste besoin de prendre une décision :  Passez à l'action !

À très vite !
Jenny-Jo Delblond, votre coach




SÉMINAIRES D'ÉTÉ 
Vous avez un projet d'entreprise ou vous avez démarré et vous souhaitez développer votre efficacité financière et commerciale, contactez moi vite, j'ai réservé mon été pour les entrepreneur(e)s motivé(e)s qui veulent faire décoller leur business. On en parle au 0970 449 009  (coût d'une communication locale).


* Graal : Objet mythique recherché par les chevaliers de la table ronde. Il est assimilé au Saint calice, coupe utilisé par Jésus-Christ durant son dernier repas. Au sens figuré il désigne un objectif difficilement réalisable.


Articles les plus consultés